lundi 28 avril 2008

Le fonds de la bouteille


Voilà la fin de cette tragique histoire de bouteille.

En ce qui concerne le lettrage, Philippe Vandooren m'avait déjà dit, à l'époque que j'avais une écriture de cochon, ça ne s'est pas amélioré depuis...
heureusement que l'informatique vient corriger le tir mais je regrette quand même de ne pas savoir mieux lettrer.
C'est juste une question de volonté et d'entraînement disent certaines personnes.
Mais ce n'est pas tant le fait d'être illisible qui me chagrine; c'est qu'avec une écriture pareille, vous imaginez la brillante carrière de médecin à côté de laquelle je suis passé?....

2 commentaires:

Anonymous dimitri a dit...

Même avec le lettrage, j'ai compris la fin.
claire comme du crystal...

28 avril 2008 à 16:32  
Blogger galvinator a dit...

great work man! I got my hands on Vieille Bruyère et bas de soie - book one - a couple of months ago, don't understand a word of it! I remembered some of the sketches from 352. Great work, don't know how you got it done with all your other commitments. Keep the blog going man, fantastic artwork. All the best, Tom Galvin.

5 septembre 2008 à 00:15  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil